Warning, our website may not display or work properly on your browser.
We recommend that you update it if you can.

Update my browser
I don't want or I can't update my browser
BackBackMenuCloseSchließenPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

INÉS, un court-métrage intimiste et engagé

Vous avez aimé DOMINIQUE ? Soutenez INÉS ! Teaser en cours...

Über den Projekt

DOMINIQUE (2017)

Soyez les premiers à découvrir INÉS en 2021 ! 

- Qu’est-ce que c’est ?
- Un court-métrage.
- Ça parle de quoi ?
- De trois femmes que le hasard va réunir.
- Comment ?
- Toutes les trois sortent d’une audition.
- Une audition pour quoi ?
- Pour une création théâtrale.
- Et c’est qui le metteur en scène ?
- Tony Marc.
- Ah ! Je peux me présenter au casting ?
- Oui.
- Quand ?
- Bientôt.
- Et pourquoi pas maintenant ?
- Parce qu’il faut d’abord soutenir INÉS.

Parce que nous avons tous un jour été manipulateurs ou manipulés,

amoureux et aimés.

    En ce début de XXIe siècle, même si des progrès ont été observés en terme de parité, force est de constater que ceux qui gouvernent les grandes instances politiques, juridiques, religieuses et culturelles sont toujours majoritairement des hommes.

Notre caméra va s’arrêter dans un théâtre, dirigé par un homme.

Outre la question du genre et de la parité, la mise en place d’un projet artistique naît souvent de belles rencontres, de complicités humaines, intellectuelles et artistiques. 

Cette mise en place est parfois liée à l’exercice du casting, qui est souvent l’occasion de belles associations. Quelle qu’en soit l’issue, il s’agit toujours, selon moi, d’une rencontre « particulière ». Professionnelle ou maladroite, joyeuse ou anxiogène, elle devient souvent, avec le recul, anecdotique. 

Un comédien en situation de casting doit être là et seulement là, dans l’instant, réceptif et généreux. Il doit faire une proposition juste qui séduit. Car les conventions de séduction existent bel et bien dans ce temps souvent très limité de l’audition, séduction qui consiste à devenir une évidence dans les yeux d’un réalisateur ou d’un metteur en scène.

Chaque casting est vécu comme un moment très personnel, souvent intime.  Il n’y a pas de recette pour le réussir, mais l’euphorie qui nous porte ou la fatigabilité qui nous abat à la sortie d’une audition n’est pas liée, selon moi, à son issue heureuse ou malheureuse, mais à la qualité de la relation qui s’est établie lors de cet échange.

J’ai vécu l’expérience des castings. Cette « rencontre particulière » est aujourd’hui devenue pour moi, scénariste et réalisatrice, une fenêtre ouverte à tous les champs possibles de l’imaginaire. 

Pour ces raisons, j’aimerais raconter une histoire où tous les acteurs et les ingrédients liés à l’épreuve du casting sont réunis, sans jugement ni caricature. Dans cette installation préliminaire du processus de création, une relation de manipulation-séduction s’immiscerait, car la frontière est ténue.

INÉS met en regard et interroge pouvoir et soumission, ambition et humilité, mensonge et sincérité, désir et amour, le sensible et l’indicible, et la place de l’intime dans la création.

L'ÉQUIPE

Les comediens Felicie Marie-Charlotte Philippe Fabienne Robert Gueriot Potier Winne

●    Autrice-réalisatrice : Fabienne Winne

●     Délégué à la production : David Winne

●     Chef opérateur / Cadreur : Stéphane Degnieau

       vimeo.com/stephanedegnieau

●     1ère assistante à la réalisation : Alice Rogeaux

●     2ème assistante : Christine Almeida

●     Scripte :  Loreena Coiffard

●     Assistante scripte : Leïla Chaar

●     Conseillère artistique : Emma Winne

●     Chef.fe maquillage / coiffure : en cours

●     Chef.fe électro : en cours

●     Chef.fe machino : en cours
●     Chef opérateur son : en cours

●     Chef décorateur : David Winne
●     Régisseur général : Pierre Ghienne
●     Régisseur adjoint 1 : Charles Gueriot
●     Régisseur adjoint 2 : Simon Royer
●     Réalisateur making of : Benoît Duvette

       www.benoitduvette.collectifdesroutes.fr

●     Photographe de plateau : Camille Graule  

       www.camillegraule.collectifdesroutes.fr

●     Cheffe monteuse : Sonia Sokolowski
●     Monteur son-mixeur : Thomas Rouvillain
●     Étalonneur : Maxime Sokolowski
●     Musique du générique : Lesage  Compte instagram @oscarlesage
●     Création du site La folle allure (en cours) : Alexandre Gueriot

Wofür ist das eingesammelte Geld?

Pourquoi a-t-on besoin de vous ? 

Tout le budget dont nous disposons actuellement va être utilisé pour permettre un tournage dans des conditions professionnelles et un accueil optimal de l’équipe artistique-technique.
Le film sera tourné prochainement en région Hauts-de-France. Il est soutenu par la Région (fonds Émergence Pictanovo) et la ville de Douai. 

À quoi servira votre argent ?

● Défraiement de l'équipe technique-artistique : 2700 euros

● Montage, étalonnage, incrustation générique, sous-titrage, mixage : 2000 euros

● Coût de réalisation des contreparties : 300 euros

● Frais de gestion Ulule 8% : 400 euros

Et si on collecte plus de 5400 euros ? Nous pourrions ...

 ● ... créer un site LA FOLLE ALLURE PROD-LE COLLECTIF
 ● ... inscrire le film au Short film corner du festival de Cannes 2021.
 ● ... envoyer le film dans 800 festivals à travers le monde.
 ● ... envisager la publication papier de vos fictions et témoignages :  "Entretiens d'embauche, rencontres particulières".                                                             
 Et au delà, une suite à INÉS ?

Où pourra-t-on voir le film ? 

Plusieurs avant-premières seront organisées dans des cinémas.
Le film sera ensuite envoyé dans les festivals.                                                                                                                                    Nous espérons qu’il sera diffusé sur les chaînes locales et nationales.

Über den Projektträger

L'autrice-réalisatrice

suit sa formation de comédienne au Conservatoire de Douai dans la classe de Jean-Louis Jacopin. Elle poursuit son apprentissage dans les ateliers de théâtre contemporain à l’Hippodrome, scène nationale et fréquente la classe de mise en scène de Daniel Berlioux.
Elle enchaîne les rôles dans des courts-métrages et téléfilms (Maison à vendre de Benoît Razy, Je vous ai compris de Franck Chiche, Le corps des anges de Benoît Duvette, Calathea de Leïla Chaar -scén.- et Amine Sabor -réal.- …).

Elle joue aussi au théâtre et met en scène - La pince de et par Catherine Fortin (Avignon off 2012), Les pas perdus de Denise Bonal, Terrorisme de V. et O. Presniakov - et met en place des performances participatives où la vidéo est présente.              

Elle multiplie les rencontres et les stages avec des réalisateurs en région. Parallèlement, elle reprend des études universitaires en master Théories et pratiques du théâtre contemporain et accompagne alors Stuart Seide comme stagiaire à la mise en scène. 

En 2017, elle réalise un premier court-métrage de fiction, Dominique (17’27) en région Hauts-de-France et l’association de production audiovisuelle LA FOLLE ALLURE est porteuse du projet en coproduction avec Pictanovo (Fonds Émergence), La ville de Douai, La banque Populaire, et avec le soutien du Fresnoy. En 2018, Dominique est diffusé sur les antennes de Wéo.

En 2019, elle écrit En un souffle et Entre ciel et mer, deux nouvelles publiées dans un numéro spécial de la revue de critique et création littéraire ''Nord'' en février 2019 ; avec la complicité de Benoît Razy (co-réalisateur graphique), elle envisage la réalisation d’une mini-série d’animation. 

Puis elle réalise un mini-documentaire, Une minute avec J-L Jacopin (11’29), dans le cadre d’une exposition-lecture-musique ; il est sélectionné au Festival de l’Acharnière dans le cadre du Diaporama de la production audiovisuelle régionale.

Elle écrit actuellement un documentaire.

La transmission est essentielle à son parcours ; elle dirige un atelier théâtre-lecture d’éducation populaire et parallèlement, encadre des ateliers théâtre avec des adultes en souffrance psychique.